Meyrin sans pitié contre Grand-Saconnex

0

Les Jaune et Noir ont survolé le derby contre un Grand-Saconnex qui continue de perdre des plumes (5-1). Karim Chentouf en est à sept buts en quatre matchs !

Face à un Grand-Saconnex en manque de confiance, Meyrin se devait d’envoyer un signal et de lancer pour de bon sa saison. Résultat des courses ? 5-1 et une copie convaincante, dans laquelle les Meyrinois ont directement fait mal à leur adversaire une fois les 20 minutes initiales de battement passées. La force de frappe offensive jaune et noire a parlé, avec notamment Karim Chentouf, qui avec son doublé en est déjà à sept buts en championnat (!), mais aussi Bradley Bavueza, toujours décisif, et David Salan, qui a enfin débloqué son compteur en 1ère ligue. “Il n’y a pas eu besoin de faire de grande théorie, les joueurs savaient ce qu’ils avaient à faire aujourd’hui”, commentait un Jean-Philippe Lebeau logiquement satisfait après la large victoire des siens.

Le 1-0 de Karim Chentouf, servi par Bavueza : 

« Il n’y a pas de sonnette d’alarme à tirer pour le moment »

Avec une rencontre prématurément pliée, Grand-Saconnex n’a pas eu le temps d’y croire. Comme face à Coffrane mercredi dernier, les Rouges sont plutôt bien rentrés dans leur match, mais se sont faits transpercer subitement (21′ et 22′). Lorsque l’attaquant en face s’appelle Karim Chentouf et a plus de 100 buts en carrière dans cette division, la moindre inattention se paye cash. “On fait des erreurs qu’il va falloir gommer le plus vite possible, observait l’entraîneur saconnésien Helder Silva après cette quatrième défaite consécutive. Il faut qu’on élève notre niveau, mais il ne faut pas paniquer ni baisser les bras, nous ne sommes qu’à la quatrième journée”.

Le 3-0 de Karim Chentouf, servi par Karim Robin : 

Même si la situation du Grand-Saconnex n’est de loin pas dramatique pour un néo-promu (voir image ci-dessous), le fait que le club ait perdu l’habitude de ces séries peu joyeuses au cours des précédentes saisons pourrait menacer le poste de son nouvel entraîneur portugais. Conscient du danger, Helder Silva se veut cependant optimiste : “Quel entraîneur ne se sent pas menacé après 4 défaites ?, avouait le principal intéressé. Mais est-ce que ces défaites sont super alarmantes ? Aujourd’hui, nous perdons contre Meyrin, qui est parmi les favoris. Dans le jeu, je trouve qu’on était bien en place avec et sans ballon. Je ne pense pas qu’il y ait de sonnette d’alarme à tirer pour le moment”. L’emporter face à Naters samedi à domicile (18h) sera cependant essentiel. Qu’importe la manière.

La situation dans la partie basse du classement :

Meyrin doit maintenant enchaîner

À nouveau convaincants aux Arbères, les Jaune et Noir devront désormais apprendre à faire fructifier leurs déplacements. Jusqu’ici, ceux à Terre Sainte (défaite 2-1 dans le temps additionnel) et à La Sarraz (2-2 après avoir mené de deux longueurs) ont été frustrants. Samedi, chez le néo-promu -et mal en point- Concordia, il sera temps de lancer une série. “L’objectif est clairement de faire des séries et de prendre un maximum de points, assurait l’entraîneur Lebeau. Jusqu’ici, le contenu proposé est bon, mais on a perdu des points qu’on ne devait pas perdre”. 

Le 4-0 de David Salan, son premier but en 1ère ligue :

Le calendrier du mois de septembre du Meyrin FC affiche des déplacements chez les néo-promus Concordia et Coffrane, ainsi que la réception de Monthey et Vevey aux Arbères. Sans oublier le prestigieux 1/16 de Coupe Suisse prévu le samedi 17 septembre (15h) contre le pensionnaire de Super League Winterthour. Les Meyrinois devront prouver tout au long de ce mois qu’ils ont les moyen d’être ambitieux cette saison.

Dans l’autre match du groupe 1 de la soirée de mercredi, Chênois s’est fait reprendre par le leader Echallens à un quart d’heure du terme, après un but d’Hajdar Munishi (1-1). L’équipe de David Joye, comme Meyrin, a récolté 7 points en 4 matchs. Prochaine échéance, samedi contre Martigny (17h30).

Les réactions de Jean-Philippe Lebeau et Helder Silva :

MEYRIN FC – FC GRAND-SACONNEX 5-1 (3-0)
Stade des Arbères

Buts : 21′ Chentouf 1-0, 22′ Bavueza 2-0, 41′ Chentouf 3-0, 70′ Salan (P) 4-0, 73′ Sene 5-0, 90′ Soares 5-1

Meyrin (3-4-3) : Mutombo – De Matos, Rezzonico ©, Sarr – Howard (75′ Tusiama), Robin (46′ Zambrella), Vidakovic, Semedo (72′ Iyeti) – Salan, Chentouf (72′ Sene), Salan (75′ Jourdan).
Entraîneur : Jean-Philippe Lebeau

Grand-Saconnex (4-4-2) : Monteiro – Gomes, A. Arifi, Nascimento (64′ El Bargui), Wieland – Gonçalves (64′ Ben El), M. Arifi ©, Ul Haq (35′ Mbaki), Soares – Pais (46′ Dias), Papa (80′ Ssebunya).
Entraîneur : Helder Silva

Avertissements : Vidakovic, Howard ; A. Arifi (Grand-Saconnex).

Photo de couverture : Julian Aguilar

Share.