Gonçalo Figueiredo passe de Vernier à Saint-Gall !

0

L’attaquant portugais de 17 ans réalise un impressionnant saut de catégorie et rejoint les M-21 de Saint-Gall. Réaction de Figueiredo et témoignages de ses ex-entraîneurs à Vernier.

Quelle belle surprise ! Pur produit de la formation verniolane, le buteur Gonçalo Figueiredo a été transféré au FC Saint-Gall, soit l’un des meilleurs centres de formation du pays. Un transfert insolite et encourageant, qui prouve aux jeunes mais aussi aux clubs genevois qu’il est possible de percer sans nécessairement passer par Servette, Carouge ou Meyrin. La saison passée, Gonçalo Figueiredo avait été déterminant sur la fin de saison pour permettre le retour de Vernier en 2ème ligue, en marquant contre CS Italien II et contre UGS II. À présent, il a déjà réalisé ses débuts en 1ère ligue avec Saint-Gall II. Entretien.

Un entraînement, un amical, puis le contrat

Joint par téléphone, Figueiredo nous raconte les coulisses de ce transfert : « J’ai reçu un message d’invitation du FC Saint-Gall pour quelques jours, un peu avant la fin de saison. J’était évidemment surpris. Je me suis rendu sur place, j’ai pu disputer un match amical contre Rapperswil et je me suis entraîné le jour suivant. Ensuite, je suis retourné à Genève et j’ai fini la saison avec Vernier. Il y a eu une longue attente et finalement ils m’ont proposé un contrat en fin de saison ». Saint-Gall n’a pas eu besoin de plus pour être convaincu de tenter ce pari.

L’opportunité est belle pour le jeune buteur de 17 ans, qui découvre cette nouvelle réalité depuis un mois  maintenant : « Je suis logé dans l’Académie et je m’entraîne pratiquement tous les jours. J’ai pu jouer une vingtaine de minutes en championnat lors de la première journée (puis encore 15′ ce week-end, ndlr) et avant ça nous avons eu des matchs de préparation contre Bâle, le Team Ticino (buteur, ndlr) et Grasshoppers ».

« Il a toujours voulu faire quelque chose dans le foot »

Pour nous en dire plus sur Gonçalo, qui de mieux placé que ses deux ex-entraîneurs Christophe Gomes (B Inter) et Kelmend Bejta (A Inter). Le dernier cité, son coach le plus récent, nous décrit les forces du joueur : « C’est un joueur complet qui a une frappe puissante, une bonne détente et un bon jeu de tête, le tout avec la juste vitesse d’exécution. Mentalement aussi, il a cette soif d’apprendre et de toujours devenir meilleur, c’est ce qui le rend exceptionnel », affirme Kelmend Bejta.

Entraîneur de Figueiredo en Juniors B et désormais nouveau président du club, Christophe Gomes a été témoin des qualités de Gonçalo dès le plus jeune âge : « C’était mon capitaine et il était nettement au-dessus. Même à cette époque, il avait déjà l’idée de vouloir faire quelque chose dans le foot. Il avait cette mentalité de travailleur, prêt à faire des sacrifices ».

Régulièrement en contact avec son ex-joueur, le président verniolan est convaincu que l’aspect mental sera déterminant dans la réussite du buteur à Saint-Gall : « Il a les qualités footballistiques, il les a toujours eues. Il va falloir que la tête suive, qu’il se montre patient et qu’il travaille. Il doit aussi s’habituer à être loin de ses amis et de sa famille. Ce sera sans doute le plus dur, mais ça lui permettra aussi de se focaliser sur son football ».

Gonçalo avait marqué lors du match du titre contre UGS II.

« Je souhaite atteindre la première équipe rapidement »

Le principal intéressé est d’ailleurs déjà confronté aux aspects plus rudes de cette nouvelle réalité. Titulaire indiscutable dans toutes les équipes à Vernier, il est désormais parmi les plus jeunes en M21 et devra prouver sa valeur s’il veut jouer : « C’est clair que ça change de Vernier. L’environnement n’est pas le même et passer de la 3ème ligue à la 1ère ligue ce n’est pas rien. je dois beaucoup plus courir et presser qu’à Vernier par exemple. C’était compliqué quand je suis arrivé car quand tu es le nouveau, on n’a pas tout de suite confiance en toi. Même maintenant, je dois continuer à gagner cette confiance. Avec l’équipe, je me sens déjà plus intégré qu’à mon arrivée », détaille Figueiredo.

Rien ne sera offert au jeune attaquant, d’autant plus que les Romands arrivant en Suisse alémanique ont la réputation de devoir faire plus que les autres s’ils veulent réussir à s’imposer. Mais Figueiredo est déterminé à affronter ce challenge : « Je suis conscient de mes qualités et je sais que je peux avoir ma place ici. Mon objectif est d’atteindre la première équipe le plus rapidement possible. Pour ce faire, je ne vais pas devoir baisser les bras », conclut l’ex-verniolan.

La 1ère ligue sera une belle vitrine pour permettre au Genevois de montrer ses qualités. Par ailleurs, l’entraîneur de la première équipe de Saint-Gall, Peter Zeidler, est réputé pour faire confiance aux jeunes. Il a dernièrement lancé  en Super League le très jeune buteur Alessio Besio (2004). Et si Figueiredo était promis au même destin ?

Figueiredo sous ses nouvelles couleurs. (Photo : FC Saint-Gall)

Share.