Six points de pénalité pour Rapid-Montreux

0

Coup de théâtre dans le groupe II de 2ème ligue. Le FC Rapid-Montreux s’est vu retirer 6 points et s’éloigne ainsi de la course aux finales. Explications.

Lorsque l’on actualise le classement du groupe 1 de 2ème ligue, le FC Rapid-Montreux apparaît désormais à la 4ème position avec 40 unités et une petite étoile à côté de son nombre de points. En y regardant de plus près, il est précisé au bas de la page “*=Déduction de points: FC Rapid-Montreux I -6″. Les champions d’hiver ont donc été pénalisés de 6 points. Ce qui a de fortes incidences dans la course aux finales, puisqu’avec 3 matchs à jouer et désormais 8 points de retard, les Montreusiens n’ont plus aucun espoir de promotion. Mais que s’est-il passé ? 

Le classement du groupe 1 de 2ème ligue à jour.

Une histoire rocambolesque

Inscrit en début de saison avec la deuxième équipe du FC Rapid-Montreux, le jeune Jim Parker Hoomnoleipen Moussa a par la suite joué plusieurs rencontres avec la première du FC Rapid-Montreux. Originaire du Cameroun et en âge de juniors B, le club lui a demandé lors de son arrivée, à lui et à son tuteur, s’il avait déjà évolué pour une autre entité auparavant. “Les deux nous ont dit qu’il avait joué au football uniquement à l’école et jamais en club. Nous avons donc fait une demande de qualification au sein de l’ASF“, explique le président Benjamin Moine. 

Sauf que Jim Parker avait en fait bel et bien évolué au sein du Coton Sport Football Club au Cameroun. “Si nous l’avions su, nous aurions demandé un transfert international et non une qualification, mais le fait est que nous ne pouvions pas savoir“, regrette Benjamin Moine. Mais alors comment cette histoire a-t-elle pu éclater ? “Après notre victoire 3-0 par forfait contre Vevey II, certains membres du club adverse ont investigué et ont trouvé cette information”. C’est donc un retrait de 6 points automatique qui a été infligé aux Montreusiens.

Le FC Rapid-Montreux doit abandonner tout espoir de promotion.

Nous n’avons absolument pas voulu tricher, insiste Benjamin Moine. Sans l’outil FIFA TMS, il n’est pas possible de vérifier ces informations et celui-ci n’est pas disponible aux clubs amateurs. Je ne vois donc pas comment nous aurions pu faire. Je pense que beaucoup d’autres clubs de notre catégorie pourraient également être concernés par ce souci“. 

“Même l’ASF ne l’avait pas trouvé dans sa première base de données au moment où la demande de qualification avait été acceptée, comme cela nous a été confirmé par le contrôle des joueurs il y a deux semaines”, ajoute avec amertume l’entraîneur de la Une Emmanuel Zaccaria.

Un cas original et intéressant, mais aux conséquences fâcheuses pour le FC Rapid-Montreux, qui voit sa belle saison se terminer en queue de poisson.

Photo de couverture : Alain Schmitz

Share.

Comments are closed.