Perly met Bernex à terre

0

Dans un derby engagé, les hommes de Pavoni l’emportent grâce notamment à des réussites de Henry Girod et de Prébandier, joueurs arrivés en début de saison en provenance de… Bernex.

Première mi-temps terne

Pour cette rencontre, tous les ingrédients étaient réunis pour assister à un agréable moment. Du soleil, une jolie affluence, deux équipes qui se connaissent bien (cinq ex-bernésiens titulaires du côté de Perly) et qui affichent le même sponsor sur leur maillot. Pourtant les spectateurs n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent en première période. La partie est engagée et on assiste à de nombreux duels à mi-terrain. Aucune des deux formations ne parvient à enchaîner trois passes de suite et donc à se créer de véritables occasions.

A l’aube du dernier quart d’heure du premier acte, les bernésiens s’installent dans le camp des visiteurs et portent le danger sur la cage de Gioria. Dubosson d’un coup de tête piqué et Bigeard sur un long coup-franc sont proches d’ouvrir la marque.

Mais Perly, en confiance en ce moment, va brûler la politesse à son adversaire. H. Girod profite d’une remise subtile de Lopez pour affronter et battre Page d’une frappe dans le petit filet. C’est 1 à 0 pour les visiteurs juste avant la pause.

H. Girod, auteur du premier but du match

Le cadeau de Page

Les pensionnaires du coteau reviennent sur le terrain révoltés et prêts à prendre en défaut cette solide défense perlysienne. Cependant, lorsqu’ils y parviennent, ils trouvent sur leur route un Gioria très à son affaire. Ce n’est pas Koum, par deux fois, ni Dubosson, à bout portant, qui nous contrediront.

Après avoir laissé passer l’orage du premier quart d’heure, les visiteurs vont recevoir un véritable cadeau du portier Page. Sur un corner tiré par Pizzinat, le dernier rempart bernésien se troue et prolonge le ballon dans ses propres filets. Un coup de massue pour son équipe.

Perly enfonce le clou

Des lors, Bernex pousse et Perly s’essaie en contre. A ce petit jeu, et alors que Gioria s’oppose encore avec brio face aux assauts adverses, les visiteurs sont tout proches d’inscrire le but du K-O. Mais ni Lopez, bien servi par Palma, ni Pizzinat ne font mouche.

Le portier Gioria impérial aujourd’hui

En toute fin de rencontre, Bernex va boir le calice jusqu’à la lie. Et c’est le junior Prébandier, qui va donner une allure sévère au score de cette rencontre. Ce jeune joueur, formé à ….Bernex et auteur d’une excellente partie, fête sa première titularisation de la meilleure des manières.

Au coup de sifflet final, les sentiments contrastent. Bernex peine et stagne au classement. L’apport de Sabatthin Yoksuzoglu, plus intéréssant après la pause au poste de milieu du terrain devrait néanmoins leur permettre de se reprendre dans ce championnat.

Perly, quant à lui, a bien su gérer cette rencontre. Conscient que la tâche ne serait pas aisée, Gabor Pavoni avait surpris avec la titularisation de Prébandier mais surtout avec Cipriano au poste innatendu de… libéro. Bien lui en a pris, puisque l’habituel attaquant de poche a parfaitement dirigé sa défense, bien épaulé il est vrai par l’entrée de l’inoxydable Ruckstuhl (en provenance des vétérans) venu donner un coup de main.

SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON – FC PERLY-CERTOUX  0-3 (0-1)
Stade municipal de Bernex, environ 200 spectateurs

Buts: 42′ H. Girod 0-1, 59′ Page (CSC) 0-2, 91′ Prébandier 0-3

Bernex: Page; Garbani, Bigeard, Hechiche, Morfin; Diarassouba (48′ Vitagliano), Garcia (46′ Amide), Dubosson (82′ Gil), Mariétan; Koum, Yoksuzoglu.
Entraîneur : Piero Bobbio

Perly: Gioria; D. Blanco, Cipriano, Penas; Prébandier, Del Rosso (90′ Vieira), Abaterusso (57′ Brunner), H. Girod (72′ Ruckstuhl); Palma, Lopez, Pizzinat
Entraîneur : Gabor Pavoni

Expulsion: 86′ Amide (deux avertissements)

Share.