Carouge passe l’épaule en fin de match

0

GEF M-15 / Un triplé d’Hugo Baltazar a permis aux Carougeois de remporter un quatrième succès consécutif en championnat (3-0).

Cela fait cinq ans que Daniele Gianoli et son assistant Marc Castelli sont à la tête des M15 de Carouge. Ils ont donc une voix légitime pour comparer les générations qu’ils voient défiler. Et celle de cette année a quelque chose en plus : « Cette génération est techniquement bien meilleure, ce sont vraiment des bons joueurs de foot. On marque moins de buts que les autres années, mais il y a beaucoup plus de qualité dans le jeu ». 

Baltazar, roi mage venu en avance

Contre Concordia Bâle, il a fallu attendre la 70ème minute de jeu pour que les Carougeois cassent le verrou des Bâlois qui avaient plié mais pas rompu. Hugo Baltazar, attaquant malchanceux jusque-là, était crocheté dans la surface et se faisait justice lui-même. Le déclic pour l’attaquant mais aussi pour la formation locale, puisqu’un quart d’heure après, le score était porté à 3-0, grâce à un triplé du numéro 9 (71′, 75′, 84′). 

Un résultat mérité pour une formation stellienne qui a su faire preuve de patience après une première mi-temps timide des deux côtés, où l’essentiel du jeu s’est déroulé à mi-terrain, les deux équipes enchaînant les pertes et les récupérations de balle rapides. Seul le gardien carougeois Rasca, très solide pendant toute la rencontre, a pu se mettre en évidence sur une tête de Gulamic.

« C’est le deuxième match de suite où il nous arrive la même chose : on sort du vestiaire avec plein de bonnes intentions mais on n’arrive pas à les reproduire », confie Gianoli. L’entraîneur carougeois s’appuie sur une statistique pour montrer la différence entre les deux mi-temps : « En première mi-temps, on a gagné le ballon sur des dégagements du gardien seulement 2 fois sur 10. En seconde période, 8 sur 10. On appelle cela la détermination ». 

Des joueurs à l’écoute et demandeurs

Cette détermination s’est logiquement traduite en davantage d’occasions pour les Stelliens. « Seulement une ou deux demi-occasions en première période, un wagon en seconde », souligne Daniele Gianoli, satisfait du visage montré après la pause. En effet, les locaux ont mieux su conserver le ballon tout en montrant plus d’agressivité malgré un déficit en corpulence à mi-terrain. La victoire 3-0 est nette et logique, Concordia Bâle n’ayant été que rarement dangereux.

En plus d’être plus technique, la cuvée 2018-2019 des M15 carougeois est également férue de travail et en quête d’amélioration constante. Les coachs Gianoli et Castelli l’illustrent avec l’exemple du’Hugo Baltazar, triple buteur du jour : « C’est un joueur qui voulait, lors des premiers matchs, jouer comme un attaquant qui allait vite, en voulant prendre tous les ballons en profondeur. Et il ne touchait pas une balle. Mais, comme toute l’équipe, il est très à l’écoute et très demandeur, alors on lui a expliqué qu’il fallait qu’il joue avec ses qualités tout en connaissant ses défauts pour les travailler à l’entraînement. Maintenant, c’est le meilleur buteur de l’équipe ».

Toujours est-il que les Carougeois, éliminés de justesse aux tirs au but contre Young Boys en Coupe de Suisse il y a deux semaines, viennent d’enchaîner quatre succès consécutifs en championnat. Les voici désormais quatrièmes, à seulement deux points de la seconde place détenue par Meyrin. « Nous sommes passés par plusieurs phases cette saison. Au début, on gagnait mais on ne présentait pas beaucoup de jeu. Ensuite, on gagnait moins mais on jouait mieux. Et maintenant, c’est une belle petite période, on redevient compétitifs. L’état d’esprit est là, les gars en veulent vraiment », conclut Gianoli. A confirmer samedi prochain contre Soleure à domicile, pour un match au goût de revanche : c’est contre les Soleurois que les Carougeois ont connu leur dernière défaite.

 

ETOILE CAROUGE FC – FC CONCORDIA BASEL  3-0 (0-0)
Stade de la Fontenette, terrain synthétique.

Buts : 71′ Baltazar (P) 1-0, 75′ Baltazar 2-0, 84′ Baltazar 3-0

Carouge (4-3-3) : Rasca – Ndefi, Sery (55′ Hamache), Gonçalves, Riecken (46′ Da Silva) – Zignani (46′ Vitali), Fassnacht ©, Meschi – Fallet, Baltazar, Walser (65′ Lanfranconi).
Entraîneur : Daniele Gianoli

Concordia (3-5-2) : Turkauf – Huggel ©, Helfer (77′ Thaqi), De Pierro – Tirendi, Xhemalija, Miljanovic (83′ Mengue), Dindar (57′ Sahin) – Rhein – Gulamic, Jusufi (61′ Asanaj).
Entraîneur : Kevin Ramseyer

Avertissements : Sery (Carouge) ; Xhemalija (Concordia)

 

 






Share.