Compesières se fait peur mais s’impose

0

Victoire obligatoire ce dimanche pour la troupe du duo Bédat-Dentand afin de confirmer sa très bonne performance de la semaine dernière face au FC Vernier. De l’autre côté, la jeune équipe dirigée par Gilbert Charrière devait se reprendre après la claque reçue contre Perly II.

Les rouges en patron

Dans ce début de partie et même tout au long de la 1ère période, l’équipe locale domine largement et se crée une multitude d’occasions. En s’appuyant notamment sur la vitesse de Schreier et la vista de Courivaux, on se demande encore comment le score a mis autant de temps à se débloquer.

Même si les miracles du portier Cruz peuvent être un début de réponse, ils n’expliquent pas la maladresse des attaquants « rouge » au moment de conclure. Ni Schreier à 6 (!) reprises, ni Marchand, ni Cheyrou, pour ne citer qu’eux ne sont parvenus à ouvrir la marque malgré de très jolis mouvements entrevus sur les couloirs.

Et City, me direz-vous? La moyenne d’âge peu élevée de cette équipe va sans doute leur poser encore passablement de problèmes dans ce championnat. Aujourd’hui, leur manque de sérénité défensive a fait défaut. Et lorsqu’ils parvenaient enfin à récupérer le ballon, leur précipitation à vouloir jouer de l’avant montre les progrès que doit encore effectuer cette jeune équipe (20 ans de moyenne d’âge).

Des buts, enfin

La seconde période démarre sous les mêmes auspices que la première. Compesières continue d’enflammer les couloirs mais va cette fois parvenir à ouvrir la marque. L’infatigable Cheyrou voit sa frappe contrée par un défenseur et finir sa course au fond des filets.

Sur leur lancée, les joueurs locaux manquent de doubler la mise par Marchand, pourtant seul face à Cruz, et encore par Serin, à deux doigts de tromper son propre gardien d’une magnifique tête plongeante.

Le large sera tout de même pris par Compesières quelques minutes plus tard par l’intermédiaire de Curchod qui suivra bien un premier essai de Schreier, dévié par Cruz. Mais alors que tout le monde pense l’affaire réglée, Vouillamoz, d’un splendide coup de tête, redonne de l’espoir et des couleurs à son équipe en réduisant la marque à deux à un.

Malheureusement pour eux, cette réduction du score sera suivie de l’expulsion du défenseur central Serin, coupable d’avoir applaudi l’arbitre Marcel Schmutz pour avoir été averti quelques secondes auparavant. Quand on connaît la rigueur de M. Schmutz quant ä l’application du réglement, on ne se lance pas dans ce genre d’entreprise. Espérons que cela lui serve de leçon.

A dix, la tâche se complique définitivement pour le FC City qui ne se créera plus d’occasions dans cette rencontre. En toute fin de match, Compesières aurait pu se mettre à l’abri, mais Cheyrou ne parvenait pas à tromper la vigilance de l’excellent Cruz.

Un bilan contrasté

Deuxième victoire donc de Compesières dans ce championnat alors que City, lui, subit son deuxième revers en deux rencontres. Le potentiel offensif des locaux aurait toutefois dû leur permettre de prendre le large plus rapidement dans cette rencontre. Mais nul doute que les Schreier, Courivaux et autre Marchand voudront se racheter au plus vite. Quoiqu’il en soit, le FC Compesières aura son rôle à jouer dans le haut de tableau de ce championnat.

Au contraire du FC City, qui devra batailler pour sauver sa peau dans cette catégorie. Néanmoins, on se réjouit de revoir jouer cette sympathique et très jeune équipe. Les bonnes dispositions entrevues, pas assez nombreuses il est vrai, leur laissent tout de même bon espoir pour la suite.

 

FC COMPESIÈRES – FC CITY  2-1 (0-0)
Stade Alfred Comoli

Buts: 50′ Cheyroux 1-0, 58′ Curchod 2-0, 62′ Vouillamoz 2-1

Compesières: Berton; Dürmüller, R. Brunner (C), Barthassat, Semoroz (46′ Gaud); Curchod, Adler, Courivaux (82′ Fornerone), Cheyroux; Marchand (65′ Quintana), Schreier.
Entraîneur : Laurent Bédat

City: Cruz; Samba, Serin, Mottier, Gonzalez (C) (55′ Kajic); Vouillamoz, Trelles, Gervaix; Armesto (80′ Kalman), Mathey (33′ Silva), Cardinaux.
Entraîneur : Gilbert Charrière

Avertissements: Adler, Durmüller, Vouillamoz, Gervaix
Expulsion: Serin (double avertissement)

 

 

Share.