Trois points en or pour Choulex

0

Les Choulésiens s’offrent Bernex II (2-0) et prennent de l’air au classement. Le point avec l’un des co-entraîneurs, Anthony Rodriguez.

Cette saison 2016-2017 ressemble étrangement à l’année dernière du côté du Municipal de Choulex. Rappel des faits : les Choulésiens avaient débuté le dernier exercice avec quatre défaites avant de changer d’entraîneur, Marko Dimic ayant remplacé Patrick Blanchard et ayant décroché un maintien in extremis lors d’un dramatique barrage contre Vernier II. Dimic n’ayant pas poursuivi son aventure, cette saison a également mal commencé avec cinq défaites consécutives pour son successeur, remplacé en octobre dernier par le duo Driss Brimil-Anthony Rodriguez.

Depuis, le club cher au président Fabien Schaub se porte mieux. En 11 journées, le duo Brimil-Rodriguez a obtenu cinq victoires, contre deux nuls et quatre défaites. La dernière en date, samedi contre la réserve de Bernex, est particulièrement précieuse puisqu’elle permet aux Choulésiens de prendre de l’air au classement, avec un matelas de quatre points sur la barre.

Vottchal et Moro en buteurs

Des buts de Vottchal et du capitaine Moro ont permis aux pensionnaires du Municipal de boire le thé sur une avance de deux buts, au terme d’une première mi-temps de belle facture où les locaux ont été solides derrières et ont trouvé des décalages dans le camp adverse. « On a fait une bonne première mi-temps, mais on aurait dû enfoncer le clou à plusieurs reprises. Par contre, la seconde a été plus compliquée, nous avons arrêté de jouer et avons été passablement dominés », reconnaît Anthony Rodriguez.

Plus de peur que de mal pour des locaux qui ont terminé à 9, mais qui ont conservé leur avantage de deux buts au coup de sifflet final (2-0), grimpant ainsi désormais à la 8ème place de leur groupe de 3ème ligue. « Nous réalisons une bonne opération, cela va nous libérer un peu en vue du classement, poursuit Rodriguez. Mais il reste encore six matchs et cela va se jouer jusqu’à la fin. Nous voulons éviter ce qui s’est passé l’année dernière, même si on s’est sauvés de manière excitante lors du match de barrage, ce n’était pas une bonne saison pour autant ».

Moro (à gauche) et Vottchal (à droite), buteurs samedi

S’inscrire dans la durée

Au-delà du maintien qu’ils veulent obtenir à court terme, les Choulésiens veulent surtout instaurer une stabilité au sein de la première équipe. Conscients que l’équipe a changé quatre fois d’entraîneur en moins de deux saisons, Anthony Rodriguez et Driss Brimil veulent créer une dynamique et s’inscrire dans la durée : « Nous sommes contents d’avoir repris l’équipe cette année. Nous voulons créer quelque chose au sein du club. Le président et le directeur technique ne nous mettent aucune pression par rapport aux résultats. On se la met nous-mêmes ».

Si Choulex est avant tout connu pour son excellente équipe de seniors qui a obtenu des résultats au niveau national, la volonté au sein du club est de créer une dynamique avec les actifs et surtout les juniors, afin d’en faire un club familial : « Nous aimerions que la première équipe soit la vitrine du club et du village, et pas seulement les seniors, qui viennent souvent nous voir et avec qui il y a une belle entente. Mais on aimerait davantage investir les juniors dans le projet, qu’ils viennent davantage voir les matchs de la première. J’en profite pour envoyer nos pensées à Mathyas Le Sosse, l’entraîneur des seniors, dont le papa est hospitalisé ».

Car Anthony Rodriguez fait partie de la maison choulésienne. Cela fait bientôt 10 ans qu’il arrivé au club en tant que joueur et il sait mieux que personne que le temps est à la nostalgie des belles années : « J’ai connu la 2ème ligue ici avec des supers joueurs et avec José Brea comme entraîneur. Ces dernières années ont été plus difficiles. Je pense que pour repartir de plus belle, il y a besoin de clubistes. On voit ce que ça donne à Versoix ou Veyrier par exemple ».

 

FC CHOULEX – SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON  2-0 (2-0)

Buts : 27′ Vottchal 1-0, 34′ Moro 2-0

 

 

 

Share.